Le retour du kombucha (Mint)

Vivant kombucha

À la lisière de la ville, dans le 19è arrondissement, se dresse l’Hôtel artisanal de Paris. Au printemps, Geoffroy Machepy et Mial Watkins y ont installé leur attirail de chimistes. Larges fûts de chêne, fioles et bocaux remplis d’une étrange substance leur permettent de produire un breuvage millénaire : le kombucha. Apparu en Chine deux siècles avant notre ère, ce « thé de l’immortalité » s’est taillé la réputation d’une boisson de santé, en Californie puis dans le reste du monde. Mordus de fermentation, Geoffroy et Mial ont créé leurs propres mélanges sous le nom de Vivant afin d’offrir une alternative parfumée et peu sucrée à l’alcool.

→ L’article complet est à lire dans le numéro 15 de Mint magazine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s